Journée d'études

     
L’histoire maritime et coloniale (1600-1789). Remarques et tendances de la bibliographie récente

     La délégation Ile-de-France de la SFHM propose cinq conférences avec discussion

     Mercredi 18 octobre 2017, de 13 h 30 à 17h 30
     au Centre de recherches sur l’Amérique préhispanique
     Institut de la préhistoire
     1 rue René Panhard
     75013 Paris (métro Saint-Marcel)

     Déroulement de la journée :

13h45 – 14h15 Raymonde Litalien, Académie de Marine, SFHM, « Tendances actuelles de l’historiographie coloniale et maritime de l’Amérique du Nord»

14h15-14h45 Eric Roulet, professeur Ulco, « Les compagnies vers l’Amérique : 1600-1650 »

14h45-15h15 François Gendron, docteur en archéologie, Sorbonne-Universités MNHN-Préhistoire, UMR-CNRS 7194 Centre de Recherche sur l'Amérique Préhispanique EA 3551, SFHM, « Archéologie sous-marine en République dominicaine, des fouilles et interprétations anglo-saxonnes aux recherches historiques françaises : de l'intérêt des coopérations scientifiques transnationales ».

15h30 16h00 Michel Goury, « l’armateur Roux de Marseille et l’aventure coloniale »

16h00 16h30 Patrick Villiers, professeur émérite Ulco, SFHM, « Écrire aujourd’hui sur La Fayette et la guerre d’Indépendance : mythe et archives »

Cinq conférences pour découvrir l’Histoire maritime et coloniale de 1600 à 1789. Inscription obligatoire en téléchargeant le bulletin ci-dessous :

Bulletin d'inscription à la journée d'études

 

Journée d'études

     
Pourquoi enseigner l’Histoire maritime en France au XXIe siècle?

     organisée par la SFHM, en partenariat avec les Archives Nationales sur le site de Pierrefitte-sur-Seine

     Vendredi 22 septembre 2017, de 8h45 à 17h
     aux Archives Nationales - 59 rue Guynemer - 93380 Pierrefitte-sur-Seine

     Réservation obligatoire en remplissant le formulaire à droite
     L’objectif sera de faire un état des lieux des pratiques actuelles, du collège à l’université et à l’école navale, d’analyser  les lacunes, les besoins et les perspectives d’avenir de l’enseignement de l’Histoire maritime. Il s’agira aussi d’amorcer une réflexion constructive à long terme.
       Différents acteurs du terrain (professeurs de l’enseignement secondaire et universitaires, médiateurs culturels, constructeurs de vieux gréements, etc.) et des représentants de diverses institutions (Ministère des Affaires étrangères, Ministère de la culture, Inspection générale de l’Éducation générale, Académie de marine, école navale, Cluster maritime, Musée de la marine, DRASSM, etc.) présenteront leurs points de vue. Quatre tables rondes successives sont prévues.

     D’ores et déjà, il est envisagé une seconde journée, au printemps 2018, destinée à approfondir la question des moyens et des solutions pratiques à mettre en œuvre dans le prolongement des premières propositions. Une publication est envisagée sous la forme d’un livre blanc visant à mieux initier les jeunes citoyens aux enjeux de demain.

Programme complet de la Journée d'études

 

 

1 2